En poursuivant votre navigation sur https://agir.entraide.be vous acceptez l'utilisation de cookies et autres technologies similaires pour assurer le fonctionnement nominal du site web (par exemple maintenir votre connexion).

Fermer

Je marche pour soutenir pour les défenseuses et défenseurs de la terre au Brésil.

155 €

collectés sur 500 €

31%

Projet
terminé

8

contributeurs

Partager cette page de collecte

Le projet
L'équipe
Les contributeurs
Les actus
Commentaires
Pourquoi ce projet vous tient-il à coeur ? Transmettez-nous votre engagement !
Le Brésil est doté d’une importante biodiversité. Il abrite entre 15 et 20% de toutes les espèces de faune et de flore de la planète. Seulement, le modèle économique orienté vers l’exportation fait du Brésil le premier producteur et exportateur mondial de soja, de sucre, de viande ou encore de café. La déforestation est alarmante : en 20 ans le Brésil a perdu 45% de sa couverture arborée totale. De nombreux projets d’extractivisme minier et hydro-électrique voient le jour, engendrant de l’exclusion (forçant les populations à se déplacer) et de la pauvreté (privant les populations d’accès à l’eau). Les populations autochtones qui subissent les conséquences de ce modèle font face, de plus, à un nombre disproportionné d’attaques et d’intimidations : stigmatisations, menaces, harcèlement, attaques physiques, assassinats, etc.

Quel est votre objectif ?
Récolter des fonds lors d’une marche aux côtés de défenseuses et défenseurs de la terre au Brésil. La majorité des conflits sont liés à l’accès à la terre, 45% des terres sont concentrées dans les mains de quelques grands propriétaires. Le Brésil est en 4e position des pays dans lesquels les défenseurs et défenseuses de l’environnement et du droit à la terre sont le plus souvent tué.es. Entre 2021 et 2022, 342 assassinats ont eu lieu (85% en Amazonie).

Quelque chose à ajouter ? Une anecdote à partager ?
En soutenant cette action, vous contribuez à renforcer l’accompagnement que mène Entraide et Fraternité auprès des mouvements sociaux et paysans. Concrètement cela se traduit par : - un soutien juridique dans la revendication de leurs droits (terre, etc) ; - un accès à des formations (sur les techniques agro-écologiques, sur les droits fonciers, la résistance) ; - la création de systèmes de récupération des sources d’eau, de potagers écologiques ; - la lutte contre l’utilisation de produits chimiques, etc ; - l’appui des mobilisations en faveur de la réforme agraire ; - la dénonciation des violences et des conflits liés à la terre ; - un suivi des enquêtes sur les incendies criminels ; - … Le tout dans un souci de justice sociale et environnementale.
Voir tout
  • 17/03/2023

    Natacha Jamotte

    Créateur de la page

  • 23/03/2023

    Martine Simon

    Membre de l'équipe

Voir tout

17/04/2023

Elodie Goffinet

5 €

27/03/2023

Martine Simon

10 €

27/03/2023

Jacques Valet

25 €

21/03/2023

Roland Altenhoven

40 €

19/03/2023

Julie Maitrejean

10 €

17/03/2023

Mathilde Godefroid

10 €

17/03/2023

50 €

17/03/2023

Natacha Jamotte

5 €

Voir tout
Voir tout